Chirurgie vasculaire

Service de chirurgie vasculaire et endovasculaire

Présentation

Le service de Chirurgie Vasculaire réunit tous les spécialistes des pathologies vasculaires : angéiologues spécialisés en écho-Doppler, chirurgiens compétents en chirurgie vasculaire et endovasculaire.

Cette équipe complète prend charge le diagnostic et le traitement de l’ensemble des pathologies des vaisseaux sanguins (artères, veines, lymphatiques) .

Elle assure également la prise en charge 24h/24 et 7j/7 des urgences vasculaires, en liaison avec la Permanence médico-chirurgicale de l’hôpital.

Le chirurgien d’astreinte est joignable au 01.39.17.25.06.

Site internet : www.vasculaire-yvelines.fr

 

INNOVATIONS CHIRURGICALES

Grâce à la formation moderne des praticiens et le plateau techniques à leur disposition, le CHP de l’Europe est à la pointe de la chirurgie vasculaire par voie endovasculaire.

Ceci permet avec la même efficacité, sans cicatrices, sans surcoût d’améliorer considérablement les suites post opératoires et de permettre un retour à la vie active quasi-immédiat.

 

  • CURE DE VARICES PAR RADIOFREQUENCE
  • CURE D'ANEVRYSME DE L'AORTE ABDOMINAL PAR ENDOPROTHESE
  • PRISE EN CHARGE DE L'ARTERITE PAR VOIE ENDOVASCULAIRE
  • CHIRURGIE CAROTIDIENNE SOUS ANESTHESIE LOCO-REGIONALE
  • CHIRURGIE DE L'ACCES VASCULAIRE POUR HEMODIALYSE
  • CHIRURGIE DES ARTERES RENALES ET DIGESTIVES

Traitement des insuffisances veineuses périphériques (varices), pelviennes et profondes. Ce traitement comporte la chirurgie conventionnelle (stripping et phlébotomies) et les nouvelles techniques (Radiofréquence et embolisation de varices pelviennes) que l’on pratique de façon régulière.

La chirurgie d’ablation vise à exclure les veines variqueuses de la circulation.

En plus de la chirurgie classique par une exérèse (on retire les veines pathologiques par un stripping des veines saphènes et/ou des phlébectomies de leurs branches), nous proposons un traitement par occlusion à l’aide de techniques endoveineuses (on monte une radiofréquence à l’intérieur des veines saphènes).

Cette technique sans cicatrices, permet un retour à la vie active dès le lendemain de l’intervention, sans douleur post-opératoire.

Ces différents actes chirurgicaux sont réalisables en ambulatoire.

L’anévrysme de l’aorte abdominale est une maladie de la paroi artérielle, responsable d’une augmentation progressive de son diamètre. Le risque essentiel est la rupture d’anévrysme qui constitue une urgence vasculaire d’une extrême gravité.

Le traitement est mis en œuvre pour les anévrysmes d’un diamètre supérieur à 5 cm.

La chirurgie conventionnelle ou « mise à plat – greffe », pratiquée sous anesthésie générale, comporte l’ouverture de l’abdomen et l’implantation d’une prothèse à la place de la zone anévrysmale. La durée d’hospitalisation varie de 5 à 15 jours.

L’endoprothèse aortique, traitement endovasculaire pratiqué sous anesthésie générale ou locorégionale, consiste à introduire par les artères fémorales, une prothèse comprimée dans une gaine. Cette endoprothèse est déployée sous contrôle radiologique dans l’aorte abdominale afin de couvrir la totalité de l’anévrysme. La durée de l’hospitalisation est de 1 à 5 jours.

L’artérite est l’altération du vaisseau qui transporte le sang oxygéné. L’atteinte courte ou longue porte sur une ou plusieurs artères. Elle apparait de façon chronique ou aigue.

Dans certains cas, l’artérite est liée à la présence d’un diabète, on parle d’artérite diabétique. La conséquence naturelle de l’artérite est l’ischémie qui est la privation de sang dans un organe. Les signes cliniques d’intensité variable sont la douleur, le refroidissement, la pâleur, l’absence de pouls. La douleur lors d’un effort de marche et qui cède au repos peut aller jusqu’à la douleur permanente avec paralysie sensitive et motrice et risque d’amputation.

Le traitement est essentiellement réalisé par voie endovasculaire : dilatation artérielle par ballon positionné sous contrôle radiologique au niveau de la sténose avec ou sans pose de stent (endoprothèse permettant de maintenir l’artère ouverte). Le patient peut quitter l’hôpital dès le lendemain voir dès le jour même (Ambulatoire).

D’autres lésions nécessitent un pontage chirurgical qui consiste à court-circuiter la partie de l’artère pathologique.

Les lésions artérielles cérébro-vasculaires concernent les artères qui vascularisent le cerveau. Elles sont responsables d’environ un tiers de la totalité des accidents vasculaires cérébraux (AVC).

La chirurgie carotidienne permet de désobstruer la carotide pour éviter tout accident vasculaire cérébral.

Grâce à la réalisation par l’équipe d’anesthésie d’une anesthésie loco-régionale cervicale, le geste est réalisé en toute sécurité avec surveillance permanente de l’état neurologique du patient. Le patient peut quitter l’hôpital après 3-4 jours.

Les patients insuffisants rénaux nécessitent d’être dialysé. La dialyse consiste à  aspirer le sang du patient, l’épurer puis le restituer. Pour se faire nous constituons des Fistules artério veineuses généralement au niveau du membre supérieur et nous nous assurons du maintient d’un bon débit dans ces dernières pour optimiser la dialyse.